Docteur honoris causa – Serge Resnikoff

Le Dr Resnikoff est un expert de la lutte à la cécité dans le monde reconnu pour ses talents de médecin, d'enseignant clinique, de chercheur, de planificateur et de diplomate dans de très nombreux pays. Au cours de sa carrière, il a été impliqué dans l’implantation de projets, dans la formation de ressources humaines et matérielles et dans l’évaluation de programmes et de politiques de santé dans plus de 44 pays, tout particulièrement en ce qui a trait à la lutte à la cécité et à l’organisation des soins oculovisuels. Ses interventions ont été caractérisées par la volonté de faire appel aux ressources locales et de développer des modèles originaux et adaptés à chaque pays plutôt que de chercher à imposer des modèles venus d’ailleurs.

Le Dr Resnikoff est un diplômé de l'Académie de médecine de la Marine et des Forces armées françaises. Il est resté au service de l'armée en tant que médecin de 1975 à 2006. Il a acquis une expérience de terrain dans les pays du Sahel (Mauritanie, Tchad, République de Djibouti, Mali…) où ses formations complémentaires en ophtalmologie, médecine tropicale, épidémiologie, biostatistiques et santé publique lui ont permis d'atteindre un très haut niveau d'expertise.

De 1989 à 1995, le Dr Resnikoff a dirigé l'Institut d'ophtalmologie tropicale de l'Afrique à Bamako au Mali, un centre de grande renommée associé à l'Organisation mondiale de la santé (OMS), qui forme les ophtalmologistes et le personnel spécialisé de 20 pays de l'Afrique francophone. En 1995, il est nommé à l'Organisation mondiale de la santé (OMS) où il occupera diverses fonctions, dont celle de responsable du programme pour la prévention de la cécité et de la surdité (1999-2004), et celle de responsable de la prévention des maladies chroniques (2004-2008). Dans le cadre de ses fonctions à l'OMS, il a présidé à la mise en place et à l'exécution de plusieurs projets ambitieux dont le projet « Vision 2020 : The Right to Sight » qui a pour but d'éradiquer la cécité évitable d'ici l'an 2020. Outre ce projet, le Dr Resnikoff a également été le promoteur et le responsable de différents projets mis en place par l’OMS : « GET 2020 », « Diabetes Action Now » et « World Wide Hearing ». Sans vouloir minimiser l’importance de ces grands projets, ce sont les réalisations obtenues dans le projet « Vision 2020 – The right to see » que l’École d’optométrie souhaite voir soulignées. Et ce, d’autant plus que le Dr Resnikoff a été un défenseur du rôle que l’optométrie peut jouer dans les soins oculovisuels de première ligne et dans la lutte à la déficience visuelle. C’est grâce à lui que la profession est désormais représentée au sein de l’OMS par le biais de « International Council of Optometry ».

Depuis sa retraite de l’OMS et de l’armée, il continue d’être impliqué en santé internationale par le biais de diverses organisations non-gouvernementales ainsi qu'à titre de professeur invité au Brian Holden Vision Institute de l’« University of New South Wales » à Sidney, Australie. Le Dr Resnikoff a publié 143 articles scientifiques dans des revues référencées un peu partout à travers le monde. Il continue à enseigner et à diriger des étudiants aux cycles supérieurs dans des domaines très variés, tels que les sciences politiques, la gestion des affaires, l’ophtalmologie tropicale ou la santé internationale.

Au cours de sa carrière, le Dr Resnikoff a été un clinicien, un chercheur, un décideur et un diplomate. Quel que soit son rôle, il a toujours orienté ses activités vers un objectif — la lutte à la cécité et à la déficience visuelle. Il s’agit d’une contribution exemplaire à la santé mondiale et à l’humanité.